2021 – 12h Estoril : ERC Endurance Ducati brille avec une septième place.

2021 – 12h Estoril : ERC Endurance Ducati brille avec une septième place.

Mathieu Gines, Louis Rossi et Etienne Masson ont ramené la Ducati Panigale V4R EWC en septième position après douze heures. 

Estoril, Portugal. ERC Endurance Ducati a célébré une autre arrivée en endurance pour la Ducati Panigale V4R lors de la deuxième étape de la saison 2021 du Championnat du Monde FIM d’Endurance avec une septième place. Mathieu Gines, Louis Rossi et Etienne Masson ont franchi la ligne d’arrivée à sept tours des vainqueurs après 410 tours du Circuito do Estoril (4,182 km) au Portugal. Il ne manquait que 30 secondes pour atteindre la meilleure sixième place. 

Pourtant, l’équipe avait beaucoup à faire. Gines a connu deux petites glissades, qui ont néanmoins donné lieu à des réparations. En revanche, en termes de rythme de course, le trio était en si bonne position qu’il aurait pu se battre pour la victoire et le podium. Ils sont restés dans les stands pendant environ dix minutes de plus que la concurrence avant la Panigale – cela aurait signifié quatre à cinq tours de plus et donc le premier podium. Mais la piste d’endurance a toujours ses propres lois. 

Dans l’ensemble, nous pouvons être satisfaits de la façon dont la saison s’est déroulée jusqu’à présent : Lors des deux courses organisées jusqu’à présent, l’équipe a toujours terminé, ce qui est l’une des principales conditions préalables dans les courses d’endurance. L’équipe a récolté 49 points, ce qui la place à la sixième place du classement du championnat du monde – à seulement 38 points des leaders du SRC Kawasaki. 

La prochaine manche du Championnat du Monde d’Endurance FIM aura lieu les 18/19 septembre avec les 24 Heures « Bol d’Or » au Castellet. La finale est prévue le 7 novembre avec les légendaires 8 heures de Suzuka au Japon. 

Mathieu Gines :

« Tout d’abord, je tiens à m’excuser auprès de tous les membres de l’équipe pour mes deux chutes. Ce n’étaient que des dérapages mineurs, mais nous avons quand même perdu beaucoup de temps. J’ai pu continuer les deux fois, mais les réparations m’ont coûté cher. Néanmoins, nous avons pu montrer un bon rythme de course de 1:40 et 1:41 – comme toutes les autres équipes de tête dans cette manche. Nous avons vu que nous pouvons aussi jouer à l’avant et cela nous donne de l’espoir pour la prochaine course au Castellet. »

Louis Rossi :

« Une autre bonne course de la part de chacun d’entre nous. Les accidents peuvent arriver – je le sais aussi. Mais nous n’avons jamais abandonné et nous avons continué à nous battre et à la fin il y avait une autre arrivée avec notre Ducati Panigale V4R EWC. Bien sûr, nous aurions pu terminer mieux que septième, mais entre-temps, nous avons atteint le sommet du monde de la longue distance avec ce projet. Je pense que notre premier podium n’est pas loin – nous avons tous les ingrédients nécessaires. »

Etienne Masson :

« Cette course a été définitivement positive pour toute notre équipe ! Nous avons réalisé des temps extrêmement forts et nous étions dans le rythme. Dans cette course, presque toutes les équipes ont eu de la malchance ou des chutes à un moment ou à un autre – c’était facile à faire aujourd’hui avec ces températures. Mais nous n’avons jamais abandonné et nous avons donc obtenu la septième place à la fin. Je pense que Le Mans et Estoril ont cimenté notre base et nous pouvons envisager l’avenir avec optimisme. »